Canzoni per titoloCanzoni per album

Édith Piaf - Les Amants D'Un Jour
Album: The Essential Collection

Testo: Claude Delécluse e Michèle Senlis. Musica: Marguerite Monnot

en es fr it pt ru uk


Traduzione in
Les Amants D'Un JourThe Lovers For One Day
Moi, j'essuie les verres
Au fond du café.
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver

Et dans ce décor
Banal à pleurer
Il me semble encore
Les voir arriver
___

Ils sont arrivés
Se tenant par la main
L'air émerveillé
De deux chérubins

Portant le soleil
Ils ont demandé
D'une voix tranquille
Un toit pour s'aimer…

Au cœur de la ville
Et je me rappelle
Qu'ils ont regardé
D'un air attendri…

La chambre d'hôtel
Au papier jauni.
Et quand j'ai fermé
La porte sur eux…

Y avait tant de soleil
Au fond de leurs yeux
Que ça m'a fait mal
Que ça m'a fait mal
___

Moi, j'essuie les verres
Au fond du café.
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver

Et dans ce décor
Banal à pleurer
C'est corps contre corps
Qu'on les a trouvés
___

On les a trouvés
Se tenant par la main
Les yeux refermés
Vers d'autres matins

Remplis de soleil
On les a couchés
Unis et tranquilles
Dans un lit creusé…

Au cœur de la ville
Et je me rappelle
Avoir refermé
Dans le petit jour…

La chambre d'hôtel
Des amants d'un jour.
Mais ils m'ont planté
Tout au fond du cœur…

Un goût de leur soleil
Et tant de couleurs
Que ça me fait mal
Que ça me fait mal
___

Moi, j'essuie les verres
Au fond du café.
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver

Et dans ce décor
Banal à pleurer
Y a toujours dehors:
«La chambre à louer»
I wipe glasses
At the back of the cafe.
I have much too much to do
(In order) to be able to dream

And in this setting
Bored to tears
It still seems to me
That I can see them arrive
___

They arrived
Holding each other by the hand
The air of wonder
Of two cherubs

Bringing sunshine
They asked
In a calm voice
For a roof to love each other…

In the heart of town
And I remember
That they looked
With an air of tenderness at…

The hotel room
With the yellowing paper
And when I closed
The door on them…

There was so much sunshine
In the depths of their eyes
That it made me sick
That it made me sick
___

I wipe glasses
At the back of the cafe.
I have much too much to do
To be able to dream

And in this setting
Bored to tears
They were found
Body against body
___

They were found
Holding each other by the hand
Their eyes closed
Towards other mornings

Full of sunshine
We laid them to rest
United and tranquil
In a sagging bed…

In the heart of town
And I remember
Having closed
At daybreak…

The hotel room
Of the lovers for one day.
But they have planted
Deep inside my heart…

A taste of their sunshine
And so many colours
That it makes me sick
That it makes me sick
___

I wipe glasses
At the back of the cafe.
I have much too much to do
To be able to dream

And in this setting
Bored to tears
Outside there is always:
“Room to rent”