Canciones por títuloCanciones por álbum

Édith Piaf - Les Trois Cloches

Letra y música: Jean Villard

en es fr it pt ru uk


Traducción en
Les Trois ClochesThe Three Bells
Village au fond de la vallée
Comme égaré, presqu'ignoré
Voici qu'en la nuit étoilée
Un nouveau-né nous est donné
Jean-François Nicot qu'il se nomme
Il est joufflu, tendre et rosé
À l'église, beau petit homme
Demain tu seras baptisé

Une cloche sonne, sonne
Sa voix d'écho en écho
Dit au monde qui s'étonne:
«C'est pour Jean-François Nicot»
C'est pour accueillir une âme
Une fleur qui s'ouvre au jour
À peine, à peine une flamme
Encore faible qui réclame
Protection, tendresse, amour

Village au fond de la vallée
Loin des chemins, loin des humains
Voici qu'après dix-neuf années
Cœur en émoi, le Jean-François
Prend pour femme la douce Élise
Blanche comme fleur de pommier
Devant Dieu, dans la vieille église
Ce jour il se sont mariés

Toutes les cloches sonnent, sonnent
Leurs voix d'écho en écho
Merveilleusement couronnent
La noce à François Nicot
«Un seul cœur, une seule âme»
Dit le prêtre, «et pour toujours
Soyez une pure flamme
Qui s'élève et qui proclame
La grandeur de votre amour»

Village au fond de la vallée
Des jours, des nuits, le temps a fui
Voici qu'en la nuit étoilée
Un cœur s'endort, François est mort.
Car toute chair est comme l'herbe
Elle est comme la fleur des champs
Épis, fruits mûrs, bouquets et gerbes
Hélas vont en se desséchant

Une cloche sonne, sonne
Elle chante dans la mort
Obsédante et monotone
Elle redit aux vivants:
«Ne tremblez pas cœurs fidèles
Dieu vous fera signe un jour
Vous trouverez sous son aile
Avec la Vie Éternelle
L'éternité de l'amour»
Village at the bottom of the valley
As if lost, almost unknown
It is here in the starry night
That a newborn is given to us
He is named Jean-François Nicot
He is chubby, gentle and rosy
At the church, fine little man
You will be baptised tomorrow

A bell rings, rings
Its voice from echo to echo
Says to a world that is surprised:
“It is for Jean-François Nicot”
It is for welcoming a soul
A flower that opens to the day
Barely, barely a flame
Still feeble that requires
Protection, tenderness, love

Village at the bottom of the valley
Far from roads, far from other people (lit: humans)
It is here that after nineteen years
Heart in a flutter, Jean-François
Takes as his wife the sweet Élise
White like apple blossom
Before God, in the old church
This day they were married

All the bells ring, ring
Their voices from echo to echo
Wonderfully crown
The wedding to François Nicot
“One (lit: a single) heart, one soul”
Says the priest, “and forever
Be a pure flame
That rises and that proclaims
The grandeur of your love”

Village at the bottom of the valley
Days, nights, time flew by
It is here that in the starry night
A heart goes to sleep, François is dead.
Because all flesh is like the grass
It is like the flower of the fields
Ears of corn, ripe fruit, bouquets and wreathes
Alas are going to wither

A bell rings, rings
It sings death tones
Haunting and monotone
It repeats to the living:
“Do not tremble faithful hearts
God will send (lit: make) you a sign one day
You will find beneath His wing
With eternal life
The eternity of love”