Canzoni per titoloCanzoni per album

Édith Piaf - Quand Même

Testo: J. Mario e Louis Poterat. Musica: Jean Wiener

en es fr it pt ru uk

Quand MêmeEven So
Le bonheur quotidien
Vraiment ne me dit rien.
La vertu n'est que faiblesse
Qui voit sa fin dans le ciel.
Je préfère la promesse
Des paradis artificiels

Je sais qu'à la porte d'un bar
Où j'aurai bu jusqu'à l'extrême
On ramassera quelque part
Mon corps brûlé sur un brancard.
Je bois quand même

Que sous la drogue lentement
D'extase en extase suprême
Je m'approche implacablement
Du sombre asile des déments.
J'en prends quand même

Je sais qu'en la femme fatale
Dans les bras d'un amant trop blême
S'infiltrera l'horrible mal
Dont on crève au lit d'hôpital.
J'aime quand même

Mes sens inapaisés
Cherchant pour se griser.
L'aventure des nuits louches
Apportez-moi du nouveau.
Le désir crispe ma bouche
La volupté brûle ma peau

{Couplets 2-4}
Everyday happiness
Truly says nothing to me.
Virtue is nothing but feebleness
That ends (lit: sees its end) in Heaven.
I prefer the promise
Of artificial paradises

I know that in the door of a bar
Where I have drunk to the limit
They will pick up
My burnt out body on a stretcher somewhere.
I drink even so

Under the drug, slowly
From ecstasy to supreme ecstasy
I relentlessly approach
The sombre asylum of the demented.
I take it even so

I know that into the femme fatale
In the arms of an overly pale lover
Will infiltrate the horrible illness
Of which one snuffs it in a hospital bed.
I make love even so

My unappeased senses
Seeking to get drunk.
Bring me again
The adventure of decadent nights.
The desire tenses my mouth
The voluptuousness burns my skin

{Verses 2-4}